À 15 ans, elle va réaliser son rêve de devenir porte-drapeau

Elle à 15 ans, elle est domiciliée à Chalandray, elle est en 3em au collège de Latillé (Vienne) et va réaliser son rêve « depuis qu’elle est toute petite » de devenir porte-drapeau.

Mady Pontoizeau porte un regard particulier sur la guerre de 14/18, elle est allée par deux fois déjà visiter le site de Verdun, une fois avec son école et l’autre avec son arrière-grand-père, ancien combattant. Gilles Moreau, son grand-père a une carrière de 28 ans dans l’armée, il est adhérent à la section UNC de La Ferrière depuis 2008 et c’est depuis cette date que Mady et sa sœur Lina l’accompagnent à toutes les cérémonies commémoratives à la Ferrière.« Elles étaient d’ailleurs les deux seules à venir avec des fleurs », indique Claude Verger, président la section UNC de la Ferrière.

Un honneur : Mady avoue « avoir une admiration pour les personnes qui défendent la France, j’ai vraiment envie de porter un drapeau, c’est un honneur de porter cet emblème en honneur aux morts pour la France et j’aimerais bien qu’il y ait plus de jeunes aux cérémonies commémoratives ». Claude Verger indique « il y a déjà pas mal de temps que Mady me demandait l’autorisation d’être porte-drapeau »

Un drapeau pour elle : son vœu va être exaucé le jour du 8 mai, à La Ferrière elle portera son drapeau que l’UNC locale vient de lui faire réaliser « un drapeau moins lourd et moins important que la normale », avec les inscriptions OPEC-Soldats de France, inutile de préciser qu’elle attend ce moment avec impatience et ne semble pas impressionnée.

À la prochaine rentrée scolaire, Mady va rejoindre le lycée des Sicaudières à Bressuire, elle est attirée pour l’instant vers une carrière de laborantine. En attendant, elle pratique l’équitation et participe au groupe des majorettes le Royal Gala du Rochereau (Vienne) elle en est même la capitaine.

Texte et photos

      Le COURRIER de l’OUEST

 

Revenir